Confort thermique : eviter l’effet « paroi froide »

 

Dans le salon, le thermomètre affiche 19°c et pourtant vous grelottez ? C’est que la température ressentie tient beaucoup plus à celle des parois qui nous entourent qu’à celle de l’air ambiant. Ainsi si les murs et les vitrages sont froids, on a froid : c’est l’effet « Parois froides ».

Tandis que des parois chaudes, type mur rayonnant en briques de terre cuite, permettent d’abaisser la température de l’air intérieur. Si ce n’est pas possible d’avoir des parois chaudes, il faut annuler l’effet « parois froides » par des parois neutres dont la température est corrigée par un isolant. Pour les vitres pensez double et triple vitrage, argon…; des améliorations aidées par les crédits d’impôts.

Vous pouvez aussi mettre un revêtement isolant en liège ou coco, des rideaux épais aux fenêtres, un meuble contre le mur, un tapis au sol… et surtout la chasse aux fuites d’air.

Important : Choisir un système de chauffage performant et renouvelable, c’est bien, mais attention, chauffer une maison non isolée, c’est évacuer la chaleur à l’extérieur et perdre de l’argent, même avec un système performant. Le système de chauffage est donc la deuxième étape …

l’isolation thermique permet souvent d’améliorer l’isolation acoustique. À température égale, une maison ou un appartement isolés offrent un plus grand confort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.